Articles récents
Créer et faire vivre l’émotion tout au long du récit

Créer et faire vivre l’émotion tout au long du récit

Cet article fait suite à « Au commencement était l’émotion » Peaufiner son titre et sa première phrase, c’est bien. Mais il reste 453 pages à écrire (je parle de « My absolute darling »). Et c’est là que cela devient compliqué. Notamment parce que ces 454 pages que vous parcourez comme moi en 3 jours ou

« Au commencement était l’émotion »

« Au commencement était l’émotion »

…ou la puissance évocatrice du titre d’un roman Cet article fait suite à « L’émotion, cette particule de Dieu » OK, nous en savons maintenant bien plus sur les émotions. Mais cela ne nous dit toujours pas comment la déclencher ! « Au commencement était l’émotion », écrivait Céline (l’écrivain bien sûr, pas la chanteuse). Encore un

L’émotion, cette « particule de Dieu »

L’émotion, cette « particule de Dieu »

Cet article fait suite à Comment j’ai aimé un sale type durant 454 pages… Qu’est-ce que l’émotion ? Je suis cartésienne. Issue d’une famille de mathématiciens. Dans ma famille, le corps est secondaire. Tout se passe là-haut, dans la boîte crânienne, voire au-dessus. Si les émotions existent (et rien ne le prouve), elles ne sont

Comment j’ai aimé un sale type durant 454 pages…

Comment j’ai aimé un sale type durant 454 pages…

…ou la difficulté de créer et faire vivre l’émotion en littérature. « Tu vas voir, ça déchire ». C’est ce que m’a dit un collègue en me prêtant « My absolute darling* », le premier roman d’un jeune écrivain américain, Gabriel Tallent. Une claque. Cela fait longtemps que je n’avais pas été touchée à ce

Le Pompier de Noël : séance de dédicaces mercredi 13 novembre 2019 à la Fête du Livre Jeunesse Et BD – Léognan

Le Pompier de Noël : séance de dédicaces mercredi 13 novembre 2019 à la Fête du Livre Jeunesse Et BD – Léognan

Je présenterai mon livre Le pompier de Noël à la Fête Du Livre Jeunesse Et Bd – Leognan, qui se déroule du 12 au 17 novembre 2019 ! J’accueillerai mes lecteurs (petits et grands) pour une séance de dédicaces le mercredi 13 après-midi. Il y a, dans votre entourage, des enfants de 5 à 10

L’écrivain est-il un rêveur obsessionnel ?

L’écrivain est-il un rêveur obsessionnel ?

« Catherine, tu rêves ou quoi ? » J’entends ça depuis toujours. A l’école, je me retrouvais régulièrement prise sur le fait, le stylo au bec, regardant passer les nuages par la fenêtre. Aujourd’hui, j’écris. En ce moment, c’est un roman qui est la suite de ma nouvelle Dans les yeux d’Iwa. Le personnage principal, un soldat

Quand j’écris, je repeins le monde à ma façon

Quand j’écris, je repeins le monde à ma façon

J’aime écrire. Je crois que c’est la liberté que l’écriture m’offre, que j’aime avant tout. Quand j’écris, je repeins le monde à ma façon. Et il n’en faut pas beaucoup pour que mon imagination se mette en marche. Et que le champ des possibles s’ouvre sous ma plume. Car au travers de l’écriture, je peux

Mettre des mots sur les blessures

Mettre des mots sur les blessures

Cet article fait suite à « Heureux les écrivains heureux » Pour ces enfants blessés, les mots sont des bijoux. Boris Cyrulnik, La nuit, j’écrirai des soleils Non seulement les mots, mais parfois même, les lettres qui les constituent. Georges Perec voit disparaître successivement tous les membres de sa famille depuis l’âge de 3 ans. Son père,

Heureux soient les écrivains heureux !

Heureux soient les écrivains heureux !

(Pensées après avoir écouté Boris Cyrulnik présenter son dernier ouvrage, « La nuit, j’écrirai des soleils ») Boris Cyrulnik, un homme que j’admire entre tous, est venu à Bordeaux, chez le Saint des Saints des libraires (Mollat), présenter son dernier livre, « La nuit, j’écrirai des soleils ». Un tel auteur + un tel sujet

Un auteur, c’est un ami qui chuchote à votre oreille

Un auteur, c’est un ami qui chuchote à votre oreille

« Un auteur, c’est une ami qui chuchote à votre oreille. » J’ai entendu cette phrase l’autre jour, sur France Musique, dans la bouche d’Alain Souchon. Je l’ai trouvée touchante et tellement vraie. En tout cas, c’est ce que je ressens en tant que lectrice. Les livres ont toujours été pour moi comme des amis ; je

Participation au Salon du Livre de Captieux – Second tome, le samedi 28 septembre 2019

Participation au Salon du Livre de Captieux – Second tome, le samedi 28 septembre 2019

Je participerai à la deuxième édition du Salon du Livre de Captieux, le rendez-vous annuel des auteurs indépendants, le samedi 28 septembre. J’y présenterai mes 3 livres : Amours, Amour ; La vie rêvée de Vince ; L’étoile de Rome… … ainsi que mon « petit » dernier, Le pompier de Noël, en avant-première pour le public

Écrire : la tyrannie de l’inconscient, entre l’intime et le factice.

Écrire : la tyrannie de l’inconscient, entre l’intime et le factice.

Cela fait plusieurs jours que j’ai décidé d’écrire un article de blog. Et que je trouve des tas de raisons pour remettre au lendemain. Il faut me rendre à l’évidence : Écrire pour mon blog me pose un problème. Là où je ne rencontre aucune peine à écrire lorsqu’il s’agit de raconter une histoire, le

Conseil #4 : Communiquer clairement (ou regarder la télé en ruminant)

Conseil #4 : Communiquer clairement (ou regarder la télé en ruminant)

Cet article fait suite à Conseil #3 : Rester à l’affût, ne jamais croire que c’est gagné (ou aimer les vieilles femmes) Une amie m’a raconté un jour l’anecdote suivante : elle rentre fatiguée après sa journée de travail et n’aspire qu’à une chose, c’est à une soirée avec son homme. Un ciné, tiens, pourquoi

Conseil #3 : Rester à l’affût, ne jamais croire que c’est gagné (ou aimer les vieilles femmes)

Conseil #3 : Rester à l’affût, ne jamais croire que c’est gagné (ou aimer les vieilles femmes)

Cet article fait suite à Conseil #2 : Prêter attention aux appels de phares des routiers (ou penser à faire un stock de mouchoirs) La lune de miel passée, la vigilance est la règle. À moins évidemment que vous ne misiez sur un renouvellement systématique tous les deux ans (durée moyenne de la lune de

Conseil #2 : Prêter attention aux appels de phares des routiers  (ou penser à faire un stock de mouchoirs)

Conseil #2 : Prêter attention aux appels de phares des routiers (ou penser à faire un stock de mouchoirs)

Cet article fait suite à Conseil #1 : Attendre l’homme / la femme idéal.e au coin de la rue (ou s’inscrire sur adopteunmec[unemeuf].com Partons maintenant du principe que vous avez trouvé votre moitié. Vous pensez que tout se passe bien et vous flottez entre terre et ciel, sur votre doux nuage. Et puis, paf !

Conseil #1 : Attendre l’homme / la femme idéal.e au coin de la rue (ou s’inscrire sur adopteunmec[unemeuf].com)

Conseil #1 : Attendre l’homme / la femme idéal.e au coin de la rue (ou s’inscrire sur adopteunmec[unemeuf].com)

Cet article fait suite à 4 conseils (pas si) farfelus pour donner toutes les chances à votre histoire d’amour de perdurer… Cela commence par le choix. Dans la vraie vie, rares sont celles qui ont attiré leur amoureux en fredonnant « un jour, mon prince viendra » depuis la fenêtre de leur chambre, en haut

4 conseils (pas si) farfelus pour donner toutes les chances à votre histoire d’amour de perdurer…

4 conseils (pas si) farfelus pour donner toutes les chances à votre histoire d’amour de perdurer…

Comme beaucoup d’enfants, j’ai été nourrie de contes de fées lorsque j’étais petite. Ce n’est que bien plus tard que j’ai réalisé qu’aucun de ces contes ne racontaient la vie quotidienne de la Princesse avec son Prince charmant : en effet, si on ne nous épargne aucune des péripéties conduisant le Prince à conquérir le

Trucs et astuces pour faire la nique au foutu responsable de nos mauvais choix amoureux

Trucs et astuces pour faire la nique au foutu responsable de nos mauvais choix amoureux

Cet article fait suite à « En amour, choisit-on vraiment ? » A vos stylos, vous avez 4 heures… Faire une liste de ce dont vous avez besoin Ça paraît basique, mais c’est le B A BA. Ce dont vous avez besoin, ce n’est pas ce dont vous avez envie. Il y a une différence.

« En amour, choisit-on vraiment ? » A vos stylos, vous avez 4 heures…

« En amour, choisit-on vraiment ? » A vos stylos, vous avez 4 heures…

On dirait un sujet de philo : « En amour, est-on vraiment libre de choisir ? » Thèse, antithèse, synthèse. Prenez vos stylos, vous avez 4 heures. Bon, si vous avez lu mes précédents articles, vous savez déjà que ce n’est pas mon genre de vous prendre la tête avec des concepts pendant 4 heures.

Maternité : l’instant où l’enfant paraît

Maternité : l’instant où l’enfant paraît

À quel moment devient-on mère ? J’ai vécu un jour ce moment suspendu dans le temps. La scène se passe, étrangement, dans un aéroport. Je vais chercher mon fils, Robin, qui est allé passer le week-end chez son papa. Ce jour-là, je suis arrivée en avance, ce qui est rare. Plantée devant la sortie par

Faîtes des mères !

Faîtes des mères !

Jeudi 30 avril 2015, Moustache est devenue mère. Moustache : quel drôle de nom ! Quelques mots d’explication s’imposent. Moustache a quatre pattes et une robe de type Prim’Hostein ; je fais ma cultivée, mais je viens de lire sur Internet que les vaches communes que l’on voit dans nos prés, vous savez, celles qui

Amours, Amour : séance de dédicaces jeudi 28 mars 2019 à partir de 19h

Amours, Amour : séance de dédicaces jeudi 28 mars 2019 à partir de 19h

Venez fêter le printemps avec deux auteurs, Rafael « Hâbleur » Iglesia et Catherine Marquèze, qui vous présenteront leurs nouveaux livres. Nous vous accueillerons à partir de 19h00 : L’événement débutera par une présentation des auteurs et de leurs livres ; puis aura lieu la séance de dédicaces qui sera suivie par une apéritif. DES LIVRES SERONT

L’adolescence, kesako ?

L’adolescence, kesako ?

Adolescent, adolescente : nom (du latin adolescens, de adolescere, grandir) — Garçon ou fille, qui est dans l’adolescence. L’adolescent n’est plus un enfant, mais il n’est pas encore un adulte. Âgé de 11 à 17 ans (tranche d’âge approximative, car il existe des adolescents de 40 ans, on parle dans ce cas d’adulescents), on dit

Histoire de frères et soeurs

Histoire de frères et soeurs

Savez-vous qu’en France, environ 8 millions de ménages* vivent avec des enfants de moins de 18 ans ? Sachant qu’il y a en moyenne 2 enfants par ménage*, cela fait donc 16 millions de frères et sœurs qui doivent se supporter tous les jours ! L’INSEE ne donne malheureusement pas de statistiques sur le nombre

On choisit pas sa famille…

On choisit pas sa famille…

Connaissez-vous cette jolie chanson de Maxime Le Forestier, qui commence ainsi : « On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille, on choisit pas non plus les trottoirs de Manille… » ? Ses paroles m’évoquent instantanément toutes les luttes intestines qui se déroulent secrètement au sein même de nos familles. Je vous avoue